Oct 26

Journée d’étude sur l’écriture des langues à tradition orale : le cas de l’aroumain : Université de Ioannina 09.11.2019

Catégorie : HabariEditeur @ 3:04 pm

Nous avons reçu de la part de Stamatis Beis, de l’Académie d’Athènes, le communiqué suivant concernant la journée d’étude consacrée à l’aroumain qui aura lieu bientôt ainsi que la liste des participants puis le programme de cette manifestation.

“Selon la plupart des linguistes, l’aroumain est une langue romane du groupe des langues romanes orientales, à côté du roumain, du méglénoroumain et de l’istroroumain.On décrit le profil de l’aroumain mieux si on admet qu’au Xe siècle au plus tard, le latin oriental, balkanique dit aussi le  protoroumain s’est divisé en plusieurs langues : le roumain (parlé dans le bassin du bas-Danube) et l’aroumain, mais aussi l’istroroumain et méglénoroumain langues moins importantes du point  de vue du nombre des locuteurs. Actuellement, l’aroumain est parlé au massif du Pinde entre les régions grecques de Thessalie, de Macédoine et de l’Epire, mais aussi au sud de l’Albanie et en Macédoine du Nord par environ 300.000 locuteurs. 

L’aroumain est actuellement une langue à tradition orale et en voie de disparition. La constitution d’un système d’écriture unifié applicable aux variétés de l’aroumain est une nécessité puisqu’elle pourait résoudre des problèmes qui résultent de la normalisation de l’usage de cette langue et de son emploi dans l’enseignement et dans les médias. Cette journée d’etude ne vise pas à une proposition complète d’un système d’orthographe unifié, mais a la mise en évidence des problèmes réels qui résultent de l’adoption des certains critères pour la notation graphique de l’aroumain. 

La problématique générale liée à l’établissement des systèmes d’écriture pour les langues minoritaires sera également traitée au cours de cette journée qui accueillera une communication sur l’expérience accumulée dans le cadre de la mise en place du  système d’écriture de l’amazighe (le berbère, en Afrique du Nord), ce dont nous nous félicitons.

Stamatis Beis

(Directeur de Recherches du Centre de Recherches des Dialectes et des Parlers Grecs Modernes de l’Académie d’Athènes)

Laisser une réponse